Lycées : plus de responsabilité, plus d’équité et plus d’exemplarité.

21/10/2016

Lors de cette session du Conseil régional, la majorité régionale a réaffirmé ses grandes priorités pour les lycées : plus de responsabilité, plus d’équité et plus d’exemplarité.

  • Plus de responsabilité car l’ancienne majorité a agi de manière irresponsable, sans analyser précisément les besoins sur chaque territoire tout en multipliant les dépenses inconsidérées. L’exemple le plus frappant est la construction du lycée Nelson Mandela de Nantes qui aura couté pas moins de 75 millions d’euros au contribuable ligérien en raison de dépenses fastueuses (mobilier design, matériaux coûteux…) et qui est déjà saturé alors qu’il a été ouvert en 2014 ! Parallèlement, de nombreux établissements sont dans un état de vétusté préoccupant et nous avons dû installer de nombreux modulaires lors de cette rentrée scolaire faute d’anticipation de l’ancienne majorité. C’est la raison pour laquelle nous avons lancé les études nécessaires pour anticiper les futurs effectifs dans les lycées et analyser les capacités d’accueil de chaque établissement public.
  • Plus d’équité car la Région doit respecter le libre choix des familles. Nous ne ferons pas de discrimination à l’égard des jeunes de l’enseignement privé comme l’a fait la gauche régionale pendant des années en réduisant les aides sociales et éducatives pour les établissements privés, comme les aides pour la gratuité des manuels scolaires,  ou même en les supprimant dès 2011 (mobilité européenne, crédits éducatifs). Ces aides seront rétablies en seulement trois ans, près de 500 000 euros y seront d’ailleurs consacrés au cours de l’année 2017. Par ailleurs, sur les 25 millions d’euros qui ont été votés pour l’enseignement privé depuis le début de notre mandat, 11 millions d’euros concernaient des factures qui n’avaient toujours pas été payées par la Région aux établissements privés, certaines datant d’avril 2015 ! Cette légèreté est inacceptable. Toutes les factures seront honorées dans les temps.
  • Plus d’exemplarité. Nous prenons acte des excuses de Sophie BRINGUY après qu’elle ait affirmé hier dans l’hémicycle  que « si les élus fumaient davantage, cela les détendrait ». Chaque élu doit être exemplaire. La drogue est un fléau qui détruit des milliers de jeunes et de nombreuses familles, notamment dans notre région où les chefs d’établissement ne cessent de tirer la sonnette d’alarme. La majorité régionale proposera d’ailleurs dans les mois à venir un plan de lutte contre les addictions dans les lycées.

Antoine Chéreau, Vice-Président du Conseil Régional des Pays de la Loire