La Région fait face aux augmentations d’effectifs dans les lycées publics

09/03/2017

La région des Pays de la Loire connaît depuis plusieurs années une forte progression démographique, en particulier de la population lycéenne.
Face à cette situation, dont nous avons hérité faute de prospective suffisante, nous avons dans un premier temps paré au plus urgent en installant des bâtiments modulaires de haute qualité : 25, rien qu’à la rentrée 2016. Nous avons également confirmé et budgété la création de plusieurs établissements publics, ainsi que l’extension de lycées existants. C’est le cas à Pornic : ouvert en 2013 pour accueillir jusqu’à 850 élèves, son extension à 1000 élèves prévue initialement pour la rentrée 2018 sera rendue possible en octobre/novembre 2017.
Afin d’anticiper à plus long terme, la Région s’est dotée d’outils de prospective, fondés sur une vraie méthode avec la mise en place de 2 études.
– Une première sur les capacités d’accueil réelle des établissements, au regard des programme pédagogique actuels. La Région a ainsi mandaté un cabinet d’études en programmation afin de réaliser des enquêtes sur l’ensemble des lycées publics.

– Une seconde étude démographique, pour prévoir et anticiper l’arrivée de nouveaux lycéens. La Région a recruté un démographe afin de mener une étude sur la projection du nombre de lycéens à l’horizon 2025-2030.
Ces résultats nous permettront d’identifier les besoins d’investissement prioritaire. Nous pourrons alors répondre le mieux possible aux besoins des établissements sur le long terme, plutôt que de privilégier le « coup par coup ».
Pleinement conscients de la situation des lycées, en particulier dans le Sud Loire, les élus régionaux de la majorité ont pris ce problème à bras-le-corps, afin de permettre aux lycéens ligériens d’étudier dans de bonnes conditions.
Antoine Chéreau,
Vice-président en charge de l’Education et des lycées