Formation : Plutôt que de chercher à agiter des polémiques stériles, la gauche ferait mieux de s’en tenir à la réalité.

16/12/2016

L’opposition régionale voudrait faire croire qu’elle seule assure la défense des chômeurs  et  que la nouvelle majorité aurait tout simplement sacrifié tout engagement en faveur de l’emploi.

La vérité, c’est qu’il n’y a pas de purge des crédits de paiement pour la formation professionnelle des demandeurs d’emploi.

Bien au contraire, la Région vient de voter pour le Budget 2017 une augmentation des crédits relatifs aux programmes de formation des demandeurs d’emploi de 34, 4 millions d’euros puisqu’ils passent en effet de 73,5 millions d’euros en 2016 à 107, 9 millions d’euros.

En particulier, les nouveaux engagements à hauteur de 71 millions d’euros prévus pour les formations qualifiantes « Visa Métiers », sont au cœur de la nouvelle offre de formation régionale. La Région a fait le choix d’une offre plus lisible, plus souple mais surtout plus efficace avec des dispositifs qui ne sont pas des stages parkings, comme la gauche avait mis en place, mais de véritables formations débouchant directement sur l’emploi. Ainsi, le programme des formations courtes d’adaptation à l’emploi « Accès emploi » prévoit un nouveau financement de 5 millions d’euros. 1 700 demandeurs d’emploi en bénéficient déjà.

Plutôt que de chercher à agiter des polémiques stériles, la gauche ferait mieux de s’en tenir à la réalité. La réalité, c’est que la majorité régionale est bien décidée à gagner la bataille de l’emploi local,  en s’assurant que chaque euro engagé dans la formation soit un euro en faveur de l’emploi.

Face au cynisme de l’opposition régionale qui prétend défendre les chômeurs alors qu’il s’agit de l’échec majeur de la gauche durant ces dernières années, nous faisons le choix d’investir dans des dispositifs  d’insertion professionnelle durable.

Christelle MORANCAIS, Vice-Présidente de la Région des Pays de la Loire