Fontevraud : Un nouvel exemple de mauvaise gestion socialiste est dénoncé

21/10/2016

Lors de la session régionale, Franck Louvrier a dénoncé le bilan désastreux de l’Abbaye de Fontevraud, dossier emblématique de la gabegie socialiste !

 Lors de la session régionale, Franck Louvrier a dénoncé le bilan désastreux de l’Abbaye de Fontevraud, dossier emblématique de la gabegie socialiste !

Héritage patrimonial et joyau architectural, l’Abbaye royale de Fontevraud est un véritable levier d’attractivité pour les Pays de la Loire mais témoigne malheureusement de la mauvaise gestion socialiste de ces dernières années. Conséquence : une ardoise de plus d’1 million d’euros pour la Région ce mois-ci. La note est salée quand la gauche joue aux hôteliers !

Personne ne remet en cause l’apport de ce joyau architectural et historique pour l’attractivité de notre territoire : c’est un héritage patrimonial incontestable qu’il faut préserver et adapter à notre temps. Le Président Olivier Guichard avait très vite compris que ce lieu était l’une des vitrines touristiques des Pays de la Loire.

Mais, les chiffres témoignent incontestablement un échec de l’ancienne majorité, grisée par un projet pharaonique de « resort culturel », dénoncé du côté des Républicains tout au long de la campagne :

– Des investissements à hauteur de 16 millions d’euros TTC par la Région dont 4 pour l’aménagement intérieur

– une 1ère année d’exploitation en 2014 marquée par un retard dans l’exécution des travaux entraînant un fort déficit de – 790 000 euros nécessitant déjà une 1ère recapitalisation.

– une année 2015 marquée par un nouveau déficit de – 152 000 euros

– 2016 fait apparaître un manque de chiffre d’affaires de – 248 000 euros

Le modèle économique que la gauche a mis en place est un échec. Il est basé sur un tourisme d’affaires très volatile, un hébergement dont les taux d’occupation sont inférieurs à 50 % et une restauration de qualité mais fortement déficitaire.

La gauche a voulu tout gérer sans déléguer à des professionnels du tourisme. Cette volonté hégémonique a amené aux dérives dont la nouvelle majorité est comptable aujourd’hui.

Franck LOUVRIER, Conseiller Régional en charge du Tourisme