ENVIRONNEMENT ET CADRE DE VIE : pour une écologie positive !

12/07/2018

Dans le cadre de notre combat pour l’équité territoriale, la Région s’inscrit dans une démarche durable pour préserver et améliorer notre qualité de vie.

 

  • Feuille de route sur la transition énergétique – adoptée en décembre 2016.

Accompagner la transition énergétique, défi majeur du XXIe siècle, telle est l’ambition de la Région, aujourd’hui chef de file sur l’énergie, l’air et le climat. Avec cette feuille de route régionale, la Région entend être le chef d’orchestre de la politique de transition énergétique pour accélérer la mise en œuvre de projets concrets sur l’ensemble du territoire.

  • Une politique dynamique de transition écologique – votée en mars 2018.

Amplifier la croissance verte et faciliter la transition écologique des entreprises ; Décarboner la production d’énergie et préserver la qualité de l’air ; Accélérer la rénovation thermique du parc immobilier et engager une dynamique de construction durable ; Encourager l’économie circulaire ; Faire des Pays de la Loire la 1ère Région française pour la mobilité durable ; Reconquérir la qualité de l’eau et valoriser la Loire ; Préserver et valoriser la biodiversité.

  • Plan régional de prévention et de gestion des déchets / Plan d’actions régional en faveur de l’économie circulaire – consultation en cours.

1er outil de la région pour lancer la dynamique collective de développement de l’économie circulaire, ce plan d’actions réunit l’ensemble des acteurs territoriaux. Une stratégie de développement économique qui s’appuie sur 7 piliers : extraction, exploitation et achats durables ; éco-conception ; écologie industrielle et territoriale ; économie de la fonctionnalité ; consommation responsable ; allongement de la durée d’usage ; recyclage.

  • Plan régional d’accompagnement de l’agriculture biologique – voté en juin 2018.

Avec une enveloppe supplémentaire de près de 6 M€, la Région s’engage ! Poursuivre le soutien en faveur des changements de pratiques vers l’agriculture biologique. Renforcer la structuration de l’offre vers les besoins de l’aval et accompagner les entreprises de transformation. Améliorer la qualité des produits et développer la consommation pour valoriser au mieux les productions régionales en développant les circuits de proximité.